Animation flash de la cave de Cruet

Géographie

A l'ère primaire, la région subit un soulèvement considérable qui fut soumis à l'érosion pendant des millions d'années. A l'ère secondaire, les mers recouvrirent ces sites et provoquèrent une formidable sédimentation de calcaires, argiles et sables sur une épaisseur de plusieurs kilomètres. Au tertiaire, d'autres mouvements firent remonter ces sédiments qui furent alors plissés, fracturés et finalement entraînés dans les vallées par l'érosion due aux glaciers et aux cours d'eau. C'est sur ces éboulis calcaires et sur les cônes de déjection que devait s'implanter le vignoble savoyard, a une altitude comprise entre 300 et 600 mètres.

On pense généralement que les régions montagneuses soumises à des climats rudes sont impropres à la culture de la vigne qui est, comme on sait, un produit des région chaudes et méridionales. Eh bien on se trompe et les vins de Savoie, cultivés et appréciés depuis la plus haute antiquité en sont la preuve la plus convaincante. La Savoie est caractérisé par un climat continental, tempéré par des influences océaniques apportant de la pluie. Les écarts climatiques sont importants, modérés cependant par le voisinage des lacs. Les hivers sont longs et froids ; ils durent souvent cinq bons mois, de novembre à mars. Cela affecte cependant peu la vigne qui est en période de repos. Les printemps sont doux et humides; les brouillards et l'humidité peuvent cependant être balayés par la bise venue du Nord qui nettoie le ciel, mais augmente le risque des gelées tardives. Pour ces raisons la floraison a rarement lieu avant la mi-juin. Les étés sont chauds et orageux ; par contre le mois de septembre est souvent idéal pour l'obtention de vendanges saines avec peu de pluie et un soleil bien présent.

Ainsi les blancs secs trouvent un terrain de choix sur les argiles, les limons ou les aluvions apportés par les glaciers. La Jacquère et la Roussanne ( localement appelé Bergeron ) sont les cépages blancs dominants.
Sur la rive droite de l'Isère, le long du massif des Bauges, qui forment les Préalpes calcaires, les communes d'Arbin, Cruet, Saint Jean de la Porte apportent essentiellement à notre cave les cépages rouges tels la Mondeuse (cru Arbin, cru Saint Jean de la Porte), le Gamay, et le Pinot.
 
Site réalisé par Nouvel Oeil Communication